Le Québec

Je vais finir la trilogie » Pays du Nord  » par le Québec que nous avons visité en septembre 2013.

Ce voyage a commencé à Montréal. Notre circuit : Montréal- Les Laurentides ( le Mont Tremblant) – La Mauricie ( Trois Rivières) -Le lac St Jean – Saguenay- Tadoussac – Charlevoix- Québec- Montréal

Jour 1-2 : Montréal

Montréal est une ville magnifique. C’est la ville la plus importante du Québec. Elle est considérée comme ayant la deuxième population francophone au monde après Paris !  Elle se situe principalement sur l’île fluviale de Montréal, sur le fleuve Saint-Laurent  (entre Québec et le lac Ontario ) dans le Sud du Québec, dont elle est la métropole.

Nous avons visité le Vieux Montréal, le vieux-Port, la Basilique Notre-Dame, le Plateau -Mont- Royal, le quartier latin, le Biodôme, l’Observatoire et fait une croisière afin d’explorer le Vieux-Port, le Vieux-Montréal et le Canal-de-Lachine!

Jour 3-4 : Les Laurentides

Le Mont-Tremblant ( 144 km de Montréal) . Une légende amérindienne serait à l’origine du nom « mont Tremblant » : « le Montagne des Esprits ou du Diable. Il semblerait qu’il en sort des bruits sourds, des grondements, et que quelquefois ceux qui la gravissent la sentent bouger sous leurs pieds! Mont-Tremblant est une ville de la province canadienne de Québec, située au sein des Laurentides, une chaîne montagneuse au nord-ouest de Montréal. La station de ski , ouverte toute l’année, se trouve sur les berges du lac Tremblant. Elle permet la pratique de sports d’hiver, accueille un parcours de golf et possède un village commerçant piéton. Au nord de la ville, le vaste parc national est doté de chemins de randonnée forestiers et de lacs pour le canoë.

Après avoir longé le lac des Sables, arrêt à Saint-Donat pour y dormir ( Auberge de Saint-Donat que je vous recommande).

Jour 4-5 : après avoir parcouru 238 km, nous voici en Mauricie. Pour commencer, balade dans le Parc Ouareau sans oublier de noter notre nom sur un papier à déposer dans une boite aux lettres située à l’entrée du parc au cas où nous nous perdrions ou faisions une rencontre « ursidée »…

En fin d’après midi, nous atteignons la ville de Trois-Rivières. Le nom de la ville, qui est français pour «trois rivières», tient du fait que la rivière Saint-Maurice a trois embouchures au fleuve Saint-Laurent . La principale artère de la ville est le boulevard des Forges, une zone de plusieurs pâtés de maisons au cœur de la vieille ville composée de bâtiments centenaires abritant une grande variété de cafés, restaurants, clubs, bars et boutiques. Les sites à voir sont : les Forges du Saint-Maurice, une fonderie datant des années 1730, le monastère des Ursulines et la Basilique Notre-Dame-Du-Cap. Nous dormons chez Yolande et René dont la maison d’hôte se trouve en bordure du Saint-Laurent. Accueil exceptionnel! Chambre superbe et petit-déjeuner maison délicieux !

Jour 6 : Nous quittons La Mauricie pour le lac Saint-Jean, 326 km plus loin. Arrêt à Shawinigan pour visiter le Centre Boréalis : le Centre d’Histoire de l’Industrie Papetière et la Cité de l’Energie puis à la maison des Bûcherons à Grandes Piles. Nous atteignons La Tuque en fin d’après-midi et dormons au Domaine des Bastonnais composé de petits chalets en bois et tenu par des français. La ville de La Tuque est la deuxième plus grande municipalité du Québec en superficie et se situe en bordure de la rivière Saint-Maurice, à 167 km au nord de Trois-Rivières

Jour 7 : En route vers le lac Saint-Jean et visite du Trou de la Fée !

Cette caverne, d’une profondeur de 68 m, résulte d’un phénomène rare : une cassure dans la croûte terrestre a entraîné le glissement des parois l’une contre l’autre. L’un des sentiers mène à cette caverne. On aura des points de vue sur la chute Martine et les cascades de la rivière Métabetchouane. Une ancienne conduite d’eau, aménagée d’un trottoir de bois, mène aux ruines d’une centrale hydroélectrique. Une longue section de passerelles est accrochée en plein milieu de la paroi longeant la rivière et ses cascades. La caverne du Trou de la Fée est le seul habitat naturel protégé pour chauves-souris au Québec. Nous y descendons avec un guide âgé au moins de 75 ans, visite ardue qui aurait été interdite certainement en France!

Pour finir la journée, visite de Val Jalbert qui est un véritable musée à ciel ouvert avec ses maisons en bois d’époque, le couvent-école, le bureau de poste et le magasin général qui tenait lieu de « supermarché ». Entre les années 1901 et 1927, Val-Jalbert vibrait joyeusement au rythme de son usine de pâte à papier. Il a été transformé en attraction touristique dans les années 1960.

Nuit à Roberval au gîte Les Deux Soeurs ( ancien presbytère au bord du lac Saint-Jean, tenu par une seule soeur maintenant ) et dîner au Yet ( restaurant végétarien ) que je recommande.

Jour 8 : Zoo de Saint-Félicien

On prend un petit train et on circule à l’intérieur de cette belle réserve animale. Beaucoup d’animaux sont le long des rails !

Jour 9 : nous partons pour Sainte-Rose-du-Nord en passant par Chicoutimi. On visite La Petite Maison Blanche ( 1890) qui est la seule à avoir résisté à deux inondations ( 1947 et 1996 ) et qui est devenue un musée. https://www.petitemaisonblanche.com/histoire-petite-maison-blanche

A Sainte-Rose-du-Nord, le gîte de Monsieur le Maire nous accueille chaleureusement pour la nuit : le gîte est confortable et la vue est splendide!

Petite anecdote : lors d’ une balade à Sainte- Rose du-Nord, nous tombons sur le Musée de la Nature. Quelle horreur ! Que des animaux empaillés et ce musée est tenu par une « sorcière » ! Nous ressortons un peu traumatisés!

Jour 10 : après un délicieux petit déjeuner ( pain perdu au sirop d’érable, petits gâteaux, oeufs au jambon, croissants au sirop d’érable), on embarque pour une croisière dans le fjord de Saguenay.

Dans la soirée, nous rejoignons Tadoussac et dormons à l’adorable gîte Maison Hovington, un peu kitsch certes mais très cosy! Dîner au Café Bohème avec au menu un bagel au saumon accompagné de bière au miel et aux bleuets ( myrtilles canadiennes).

Jour 11-12: sortie en zodiac pour observer les baleines… Mon fils dira au vue des photos : beaucoup d’eau, un peu de baleines !

Puis direction Baie-Saint-Paul en passant par Sainte-Irénée, Port au Persil, Malbaie ( arrêt à la boulangerie « Pains d’Exclamation » : miam! ). On dort au gîte Terre et Ciel à Baie-Saint-Paul.

Jour 13-14 : en route vers la ville de Québec ! On s’arrête aux Chutes du Canyon Sainte-Anne et à la Cathédrale Sainte-Anne de Beaupré.

Nous nous rendons sur L’île d’Orléans qui est une île du fleuve Saint-Laurent située près de la ville de Québec. Après le tour de l’île, café et dégustation de blé d’Inde ( c’est du maïs) très tendre et goûteux.

Nous finirons notre périple par la visite des Chutes de Montmorency et la ville de Québec avec son beau château de Frontenac. Notre dernière nuit aura lieu au Camping Juneau dans un joli bungalow et au bord d’un lac sur lequel nous ferons une balade en canoë.

Quel beau souvenir le Québec ! Les québécois sont accueillants , chaleureux, d’une gentillesse incroyable! Leurs syndicats d’initiative sont juste incroyables : accueil, gentillesse, serviabilité, efficacité, conseils … Bref, d’une aide précieuse. On se sent en sécurité au Québec et c’est d’une propreté exemplaire. En plus le temps était avec nous : pratiquement que du soleil pendant notre séjour et des températures douces dans l’ensemble.

Les paysages sont superbes. C’est la Nature à 100 pour cent. C’était le début  » des couleurs » lorsque nous y sommes allés mais c’était déjà magnifique.

Nous n’avons malheureusement pas mangé de « poutine »( spécialité culinaire) , ni pu assister à la récolte du sirop d’érable( saison des Sucres) qui se déroule entre la fin de l’hiver et le début du printemps mais nous nous sommes régalé de  » fish and chips », de bleuets ( myrtilles), de framboises,de blé d’Inde et des bons petits déjeuners préparés par nos hôtes au fur et à mesure de notre voyage.

Nous avons loué une voiture de location à l’aéroport et je téléphonais du jour au lendemain pour les réservations de gîte pour la nuit. J’avais fait une liste d’hébergements avant de partir et nous n’avons eu aucune déception. Seul bémol : Hôtel Les Suites Labelle à Montréal que je déconseille fortement. Hôtel sans charme avec un mur comme vue de notre chambre !

Voilà les Zamis ! J’espère que ce voyage chez nos cousins vous aura plu et vous incitera à vous rendre là-bas. Vos remarques et questions seront appréciées. Dans l’attente de vous lire… Bonjour!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *